Vous êtes ici : Accueil » Blogs »

Google pourrait-il pénaliser le guest-blogging ?

google

Petite réflexion suite à une discussion que j’ai eue sur l’aspect qu’a prit le guest-blogging au fil des années et ce que Google pourrait considérer comme une mauvaise pratique un jour. Pour ceux qui ne le savent pas j’ai étudié quelque peu la question du guest-blogging en proposant la 1ère campagne francophone sur le sujet (il y a de cela bien longtemps, c’était début 2008), aujourd’hui les choses ont évoluées.

Google pourrait il pénaliser le guest blogging ?

A l’époque le principal intérêt de rédiger sur un autre site que le sien était de montrer son expertise à un nouveau public et tenter de récupérer de nouveaux visiteurs/abonnés sur son propre site. Le côté backlink/SEO était également présent mais au fil du temps il est devenu omniprésent pour bien des raisons : pénalités Google pour les liens sponsos, dépréciation des annuaires et fermes de liens, des réseaux de blogs, etc. ont fait que l’article en guest est devenu un moyen de plus en plus important de créer des liens vers son site tout en ayant l’avantage d’être gratuit.

Or aujourd’hui les abus commencent à voir le jour. Certains sites très connus (principalement US) postent des articles en guest tout en se faisant payer pour les publier (pratique : non seulement le blogueur ajoute du contenu à son site qui n’est pas rédigé par lui mais en plus il gagne du fric). Là on retombent dans la problématique du lien sponso mais présenté autrement. D’autres ont tellement de demande de participation qu’ils ne mettent en avant que quelques billets d’invités mais remplissent leurs archives de ceux jugés moins bon histoire de malgré tout truster un maximum de requêtes sur les moteurs.

Le guest-blogging a été bien sympa

Auparavant lorsqu’un blogueur rédigeait pour un autre site que le sien (à fortiori s’il était dans la même ligne éditoriale) il se posait la question de savoir si son article avait sa place ailleurs ou plutôt chez lui. Si son article était bon, difficile d’aller l’offrir à un autre site au détriment du sien surtout sans savoir si ce même site allait survivre longtemps, s’il n’allait pas retirer les backlinks un jour, etc. D’un autre côté si vous vouliez intéresser de nouveaux lecteurs il fallait au moins y publier un article du niveau de ceux que l’on publiait chez soi, voir un meilleur. Quand votre billet était publié vous interagissiez avec la communauté du webmaster histoire de montrer que vous étiez ouvert et communicant (oui c’était l’époque ou les gens commentaient encore pas mal).

Google pourrait il pénaliser le guest blogging ?

La situation était gagnante pour tout le monde : l’un faisait grossir son site en contenu sans avoir à travailler et l’autre faisait potentiellement grossir son site en récupérant des membres de la 1ère communauté. Puis certains blogueurs ont commencés à publier plus de guest que d’articles personnels, engageant la course au maximum de contenu pour continuer à grossir et la course au backlink d’un site reconnu par Google pour ceux qui y publient régulièrement.

Le guest-blogging a changé

Imaginez 2 secondes : payer un lien sponsorisé pouvait coûter plusieurs dizaines ou centaines d’euros par mois alors qu’un article en guest vous vaut un backlink gratuit et … à vie (du blog). D’accord pas sur toutes les pages du site comme un lien sponso mais un lien contextualisé sur une page à la thématique similaire à la vôtre et qui va rester présent tout du long de l’existence du site. Il y a de quoi réfléchir.

Un nouveau business s’est créé autour de la pratique. Plutôt que débourser 100 euros/mois pour un lien sponso d’un seul site, certains ont investit ces 100 euros pour faire rédiger par des petits chinois une vingtaine d’articles qu’ils ont ensuite proposés à divers sites. D’un seul lien sur un seul site d’une vie d’un mois la nouvelle industrie génère maintenant 20 liens sur plusieurs sites et valable sur la durée de vie de ces sites. Et chaque mois en réinvestissant les 100 euros le nombres de liens retour devient exponentiel.

Google pourrait il pénaliser le guest blogging ?

Ce genre de système est partiellement ce contre quoi Google lutte et certains blogs abusant du guest ont d’ailleurs déjà étés pénalisés lors des dernière mises à jour de l’algorithme (Problogger.net pour ne cite qu’un exemple). Plusieurs sites ont d’ailleurs commencé à limiter voir stopper toute nouvelle participation externe. D’un autre côté Google accorde de l’importance aux liens présents dans les articles et au contenu de qualité, donc la parade pour certains sera sûrement de placer un nofollow sur ce type de backlinks et de limiter les participations.

Google a toujours réagit lorsqu’il a vu des abus et le guest-blogging dans sa version actuelle en est un (même si hors des blogs en anglais ça doit être moins flagrant et à bien moins grande échelle). Difficile aussi de faire la différence entre un blog collaboratif à plusieurs mains d’un blog perso sur lequel plusieurs rédacteurs publient du guest régulièrement.

Bref wait and see comme on dit, et si vous avez un avis n’hésitez pas à le partager via les commentaires (ils sont là pour ça).

8 Commentaires

  1. Valery Mussot  le  12 septembre 2012, 22:52 Répondre

    Vu que la vente d’articles sponsorisée a du mal être détectée par google, je me demande si les sanctions des grands blogs américains qui ont eu lieu non pas été faites de façon manuelle comme on commence à le voir avec les annuaires, etc.
    Si c’est le cas, le blogeur moyen ne devrait pas avoir de problème en publiant un article de guest de temps en temps … Enfin j’espère …

  2. Cédric DEBACQ  le  13 septembre 2012, 8:24 Répondre

    Bonjour Christophe,

    Merci pour ton article, un sujet bien intéressant.
    Moi même je propose une rubrique article invité ou comme on l’appel aussi Guest Blogging. A ce jour j’ai 6 articles rédigé par 3 contributeur. 

    Ce que je me dit, c’est à l’administrateur du blog de surveiller et rester maitre de la pratique, ne pas abusé sur les liens vers l’autre blog etc.

    Je pense aussi qu’il faut varié les articles et toujours valorisé qu’il reste de qualité et non une copie existante sur le propre blog de celui qui contribue.

    Je peut comprend que google souhaite de plus en plus mettre une politique de qualité, mais si toutes les actions mis en place sont a chaque fois pénalisé 

    doit-on réellement continuer à blogger ?

  3. Yann / Omnireso  le  13 septembre 2012, 9:50 Répondre

    Bonjour Christophe,

    Le guest-blogging, s’il est intelligemment réalisé (thème en accord avec le site, réelle valeur ajoutée avec des contenus pas lu ailleurs), peut vraiment apporter une plus-value.

    Malheureusement comme tu le dis, le guest-blogging devient aujourd’hui un moyen de poser des liens en ayant l’air de ne pas y toucher, et se trouve de plus en plus « systématisé »… Du coup, moins d’intérêt pour le lecteur et sanction possible…

  4. Luc mister-no-stress  le  13 septembre 2012, 15:06 Répondre

    Les raccourcis ne marchent pas très longtemps décidément !
    On revient à l’essentiel : ma qualité et le travail !
    Luc

  5. loran750  le  14 septembre 2012, 1:08 Répondre

    hello

    je suis super perplexe : comment Google va voir que tel site fait du guest blogging alors que tel autre site , faisant autant de liens, non ?

  6. Christophe  le  14 septembre 2012, 6:34 Répondre

    @Valery >> Je ne pense pas non plus que le but de Google est de sanctionner le guest, juste son abus. 

    @Cédric >> Arrêter non mais je crois qu’il faut garder en tête qu’il ne faut pas faire les choses par facilité et qu’un blog doit rester avant tout personnel.

    @Yann >> En effet c’est ce côté abus dans la pratique qui fera réagir Google, comme il l’a toujours fait jusqu’ici.

    @Luc >> Exactement. Et ça me semble logique d’un point de vue de ce qu’est censé être un blog au départ (média personnel).

    @loran750 >> Il va être plus subtil que de comparer les liens sortant. Google sait analyser le contenu texte donc je suis persuadé qu’une mention dans un billet du genre « voici un article invité de XXX » sera détectable pour lui. De même que les petites fiches parfois présentes dans les billets pour mettre en avant l’auteur en guest. Il pourrait aussi se baser sur la balise « author » en demandant de déclarer les auteurs d’un blog dés les meta. Les solutions existent, reste à voir dans quelle mesure il veut limiter les abus et comment appliquer cela sans faire trop de dégâts collatéraux ;)

  7. UnderNews  le  19 septembre 2012, 11:51 Répondre

    Il est clair que le guset-blogging peut être de qualité ou non. Après, il ne faut pas non plus pénaliser n’importe qui n’importe comment mais garder en tête une certaine logique…

    Par contre dans le cas où le site en question devient une véritable ferme de liens car tous ses contenus sont en guest-blogging et contiennent des backlinks en masse, alors là oui, c’est carrément un abus.

  8. Fabien  le  26 septembre 2012, 8:30 Répondre

    Cette discussion me dit quelque chose ^^. Très bon article comme d’hab, maintenant peut être que Google Authorship va permettre sur le long terme de baisser les chances de sanctions pour le guest blogging.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>